Washington pour le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

Washington pour le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

NEW YORK (Nations Unies) – Les Etats Unies ont appelé à lever les obstacles à la relance du processus onusien au Sahara Occidental, plaidant pour le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui.

Suite à l’adoption vendredi par le Conseil de sécurité de la résolution prorogeant le mandat de la Minurso, la représentante adjointe des Etats-Unis auprès de l’ONU, Michele J. Sison, a souligné que les missions de maintien de la paix devraient “soutenir les solutions politiques”.

Exprimant la satisfaction des Etats-Unis de l’adoption de la résolution, Mme Sison a indiqué qu’elle va aider à attirer l’attention du Conseil de sécurité sur la nécessité de soutenir un règlement politique du conflit au Sahara Occidental.

La diplomate américaine a rappelé, à ce titre, que ” pendant des années, l’ONU et le Conseil de sécurité ont été bloqués”. ” Sur le terrain les soldats de maintien de la paix ont fait face à une série presque infinie d’obstructions frustrantes qui ont nécessité des mois voire des années d’engagement de haut niveau pour les éliminer”.

Mme Sison a relevé que les blocages dressés à la Minurso ont conduit le Conseil de sécurité à concentrer son débat sur “des détails opérationnels très spécifiques”.

“Cette situation doit changer, les parties doivent laisser la mission faire son travail sans ingérence, et dans le respect de tous les accords existants”, a-t-elle insisté. Et d’enchaîner “c’est le minimum de ce que nous devons nous attendre”.

Mais il faut, a-t-elle soutenu, que le Conseil de sécurité examine ” le tableau plus large ” au Sahara Occidental. ” La situation dans son ensemble est que nous n’avons pas connu de progrès politiques significatifs depuis des années. C’est le problème fondamental que nous devons aborder dans les mois à venir” a noté Mme Sison.

La représentante adjointe a affirmé, à ce propos, que son pays ” appuyait pleinement l’appel du secrétaire général pour relancer les négociations avec une nouvelle dynamique et un nouvel esprit.

” Cette résolution confirme que le Conseil de sécurité partage les objectifs du secrétaire général, cela montre que

nous nous attendons à ce que les parties travaillent avec l’ONU pour revenir à la table “, des négociations a-t-elle dit.

La résolution votée vendredi à l’unanimité par le Conseil de sécurité fixe, selon Mme Sison “de nouvelles normes ” pour la Minurso qui doit pouvoir recruter un personnel qualifié.

” Avec la résolution d’aujourd’hui, nous prenons une autre mesure pour atteindre cet objectif. Les Etats-Unis surveilleront de près les progrès réalisés sur le terrain ” a déclaré Mme Sison.

Tout en reconnaissant  les difficultés de relancer le processus onusien, l’ambassadrice Sison a indiqué que les Etats-Unis s’engageaient à faciliter le travail des Nations Unies.

” Nous ne laissons pas distraire de notre objectif : trouver une solution politique mutuellement acceptable au

conflit qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental “, a affirmé la diplomate américaine.

Mme Sison a salué ” les efforts inlassables ” de l’ancien émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, pour soutenir le processus politique en déclarant ” attendre  avec impatience ” la nomination d’un nouvel envoyé spécial afin d’entamer rapidement son travail de médiation en vue de relancer les négociations, à l’arrêt depuis 2012.

Aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *