Attentats en Egypte : plus de 40 morts, la communauté internationale dénonce le terrorisme sous toutes ses formes

Attentats en Egypte : plus de 40 morts, la communauté internationale dénonce le terrorisme sous toutes ses formes

ALGER – L’Egypte a été frappée dimanche par deux attentats contre des églises dans la ville de Tanta à Alexandrie  revendiqués par le groupe terroriste autoproclamé “Etat islamique” (EI/Daech), faisant plus de quarante morts et une centaine de blessés, suscitant indignation de la communauté internationale qui a dénoncé le terrorisme sous toutes ses formes.

La première explosion s’est produite peu avant 10h00 en pleine célébration de messe dans une Eglise Mar Girgis (Saint-George) de Tanta à Alexandrie, la grande ville du nord du pays.

“L’explosion a eu lieu aux premiers rangs, près de l’autel, durant la messe”, a précisé le général Tarek Atiya, adjoint du Ministre de l’Intérieur en charge des médias.

Le bilan s’est rapidement alourdi, montant à 27 morts et 78 blessés, selon le ministère de la Santé.

Quelques heures plus tard, une autre explosion a frappé l’église Mar Morcos (Saint-Marc) à Alexandrie, faisant 16 morts et 41 blessés, selon un bilan actualisé du ministère de la Santé.

L’attentat a été perpétré par un kamikaze “équipé d’une ceinture explosive”, qui a tenté de pénétrer dans l’église Saint-Marc où se trouvait le pape copte orthodoxe Tawadros II à l’occasion de la fête des Rameaux.

Des policiers l’en ont empêché et il s’est alors fait exploser, selon le Ministère de l’Intérieur.

Le Premier ministre égyptien, Chérif Ismaïl, a condamné cet attentat, soulignant “la détermination de l’Etat à éradiquer de tels actes terroristes, et éliminer à la racine le terrorisme”.

Le gouverneur de la province de Gharbeya, où se trouve la ville de Tanta, le général Ahmad Deif a indiqué de son côté que les services de sécurité avaient ratissé la zone autour de l’église à Tanta pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres engins explosifs.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a réclamé “le déploiement immédiat d’unités de protection de l’armée pour aider la police à sécuriser les infrastructures vitales et importantes dans toutes les provinces du pays”, selon un communiqué de la présidence.

Parallèlement, Al-Azhar, prestigieuse institution de l’islam basé au Caire, a condamné “un attentat terroriste lâche”.

La communauté internationale “solidaire”, dénonce le terrorisme sous toutes ses formes

Réagissant à ces deux attentats perpétrés contre des églises à Alexandrie, l’Algérie a condamné “avec force” par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, les deux attentats à la bombe, dénonçant une nouvelle fois le terrorisme sous toutes ses formes.

“Nous condamnons avec force les deux attentats terroristes à la bombe qui ont visé dimanche deux églises dans les villes de Tanta et d’Alexandrie en Egypte”, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

“Ces deux attentats abjects contre des lieux de culte et de paisibles fidèles sont des actes terroristes en contradiction avec toutes les valeurs humaines et morales”, a ajouté M. Benali Cherif, soulignant qu’ils “ne sauraient en aucun cas entamer la détermination de l’Egypte et de son peuple à poursuivre la lutte contre le terrorisme et à préserver la paix et  la sécurité”.

La Haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, vice-présidente de la Commission européenne Federica Mogherini, a également condamné dans un communiqué les  attaques terroristes et présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Depuis la place Saint-Pierre au Vatican, le pape François a condamné l’attentat. ” Je prie pour les morts et les victimes”, a-t-il déclaré.

En France, le président François Hollande a dénoncé un “attentat odieux”, affirmant dans un communiqué que la France “est pleinement solidaire de l’Egypte”.

“Une nouvelle fois l’Egypte est frappée par les terroristes qui veulent détruire son unité et sa diversité. La France est pleinement solidaire de l’Egypte dans cette terrible épreuve et mobilise toutes ses forces en lien avec les autorités égyptiennes pour la lutte contre le terrorisme”.

Le président russe Vladimir Poutine n’est pas en reste, et a appelé par ce fait, le président égyptien à “consolider les efforts pour lutter ensemble contre le terrorisme international.”

“Ce crime commis en plein milieu d’une fête religieuse frappe par sa brutalité et son cynisme. Il est évident que les terroristes cherchent non seulement à intimider les gens, mais aspirent également à semer la discorde entre les représentants des diverses confessions”, a souligné M. Poutine, ajoutant “en travaillant ensemble, côte à côte avec les autres responsables de la communauté internationale, nos pays seront en mesure de repousser les forces de la terreur et pourront éradiquer leur idéologie qui méprise l’humanité”.

Ces nouvelles attaques interviennent quatre mois après un attentat suicide, revendiqué par l’EI et qui avait frappé le 11 décembre au Caire l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, faisant 29 morts.

Aps

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *