Algérie-Belgique : Toujours plus

Algérie-Belgique

Toujours plus

Par : Abdelkader DJEBBAR

L’Algérie est le deuxième partenaire commercial de la Belgique sur le continent Africain (après l’Afrique du Sud) devant la République démocratique du Congo  ainsi que dans le monde Arabe derrière l’Arabie Saoudite mais devant le Qatar d’où pourtant elle importe son gaz. Il existe des partenaires historiques Belges comme Siemens, Tractebel Engineering…, qui sont implantés depuis les années 70 et qui sont restés là même pendant les années noires.

Et ces relations sont appelées à se développer davantage encore si l’on en juge par la visite depuis hier à Alger du vice-Premier Ministre de la Belgique, Didier Reynders.

Durant cette visite, M. Reynders sera reçu par son homologue Algérien, M. Messahel. Ce sera «l’occasion de procéder à l’évaluation de l’ensemble des domaines de la coopération bilatérale, à l’examen des moyens  de la densification des échanges et du raffermissement du partenariat  économique bilatéral”, précise-t-on.

Les entretiens entre les deux parties “porteront également sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment la situation dans la région du Sahel, en Libye, au Proche-Orient, dans la sphère méditerranéenne, ainsi que sur les questions de la migration et de la lutte contre le terrorisme”, dit-on.

L’année dernière, le Premier Ministre du royaume de Belgique, Charles Michel, avait effectué une visite de travail de deux jours en Algérie, dans le cadre du renforcement de la coopération algéro-belge.

Cette visite avait déjà permis aux deux parties d’évaluer l’état des relations bilatérales et examiner les mécanismes susceptibles de permettre d’accroître les échanges économiques, d’une part, et d’aborder, d’autre part, dans le cadre d’un esprit de dialogue et de concertation, les questions liées à la circulation des personnes et des affaires sécuritaires. Les entretiens avaient porté également sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun, en particulier celles relatives à l’évolution de la situation politique et humanitaire dans la sous-région.

Le Premier Ministre du royaume de Belgique,   Charles Michel, a indiqué que sa visite «vise à renforcer les liens» entre son pays et l’Algérie et à développer la coopération bilatérale dans les différents domaines.

Dans une déclaration à la presse, le Premier Ministre belge avait alors  précisé que sa visite en Algérie «devra permettre aux deux pays de renforcer leurs relations dans les différents domaines». Il sera ainsi question d’«examiner les moyens de renforcer la coopération économique et l’investissement, mais aussi la sécurité, avec la lutte contre le terrorisme, ainsi que la question de l’immigration, et voir comment travailler ensemble pour y faire face», a-t-il précisé.

En matière d’échanges commerciaux, la Belgique exporte vers l’Algérie chaque année environ un (1) milliard d’euros et importe pour un peu moins de 2 milliards d’euros. A ce jour, les exportations de la Belgique vers l’Algérie ont atteint environ un milliard d’euros en véhicules terrestres, appareils et engins mécaniques, produits pharmaceutiques et produits laitiers. Les exportations Algériennes vers la Belgique sont évaluées pour l’instant à presque 2 milliards d’euros.

Pour le futur, l’intérêt entre les deux pays serait surtout de voir se développer le partenariat et le développement local en trouvant des partenaires qui veulent co-localiser et non délocaliser sur le marché Algérien afin que le marché économique privé Algérien se développe en termes d’exportations car la Belgique est le centre de l’Europe et la capitale de l’Europe.

A.D

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *