APC-APW La campagne par les chiffres

APC-APW

La campagne par les chiffres

Par : Abdelkader DJEBBAR

Incontestablement, on ne lésine pas du tout pour assurer le plein succès des prochaines élections au niveau des communes et des wilayate. La préparation matérielle ne cesse d’être d’actualité au fur et à mesure que l’échéance approche.

Pour les prochaines élections, il est question de doter les 1541 communes d’assemblées populaires. Du côté wilaya, il s’agit de 48 assemblées. Aux dernières législatives, le corps électoral était de 24.251.503 inscrits.

Sur le plan sécurité durant la période des élections, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) mobilise 180 000 agents de police.

Le sous-directeur de la police urbaine, le commissaire divisionnaire Saadi Madjid, a précisé que la DGSN a tracé un programme spécial pour la sécurisation de ce rendez-vous national, ajoutant que 180 000 agents de police seront mobilisés, dont plus de 50 000 au niveau des centres de vote (4 861). Les mêmes services veilleront par ailleurs à la sécurisation de 31 676 bureaux de vote outre la mobilisation au niveau national de 14 unités aériennes.

Le plan sécuritaire prévoit également d’autres mesures dont le déploiement sur le terrain d’une unité fixe au niveau des centres et bureaux de vote, et ce, 48 heures avant le début du scrutin, outre le renforcement des patrouilles pédestres et mobiles aux alentours des structures de vote.

En outre, les services de la DGSN assureront le transport des urnes après la clôture du scrutin en sécurisant l’itinéraire emprunté par les véhicules mobilisés à cette fin.

Le même responsable a en outre indiqué que le Centre de commandement et de contrôle (CCC) a été mis à contribution. Il sera doté de 1 314 caméras de surveillance qui seront installées au niveau de la wilaya d’Alger.

Du côté de la campagne, les dérapages « restent minimes » et ne sont, de surcroit, d’aucun impact négatif sur l’évolution de la campagne électorale vu le nombre considérable de plus de 180.000 candidats répartis entre les communes (165.000) et les wilayas (16.600).

Au menu des discours, deux ou trois thèmes reviennent avec insistance. La décentralisation dans la gestion des affaires locales, la démocratie participative et, par-dessus tout, la nécessité d’élargir les prérogatives des élus locaux, un vœu qui devrait d’ailleurs se concrétiser dans les prochains mois, si le code communal est révisé.

Pour les prochaines élections des assemblées de communes et de wilaya, on compte pas moins de 11.000 enseignants relevant des différents paliers scolaires.  Évidemment cela provoque de multiples appréhensions chez les parents qui craignent de graves perturbations durant l’année scolaire en cours avec des répercussions sur la suite des études de leurs enfants. Rien d’illégitime de ce côté! Et au ministère de l’Education nationale, on n’est pas insensible à la question.

A.D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *