L’artiste Allmuth Bourenane : « Mon Alger, mon jardin éternel »

L’artiste Allmuth Bourenane

« Mon Alger, mon jardin éternel »

Par Fayçal Charif

A l’occasion de l’exposition « Djenan Dzair, Jardin d’Alger », ouverte depuis quelques mois déjà, l’artiste Allmuth Bourenane est invitée ce jeudi 21 septembre pour le vernissage de son exposition photos « Alger, jardin éternel – jardin fragile », au Bastion 23, à Alger à 16h. Magnifique exposition et belle découverte de l’artiste venue d’une autre culture et qui est tombée amoureuse de « son » Alger.

Son nom force l’étonnement et mène au questionnement. Allmuth ? « oui, Allmuth… je suis une allemande, j’ai 52 ans, mariée à un Algérien depuis 28 ans. On s’est connus en Allemagne et on a poursuivi notre vie de couple en Algérie. Un Algérie que je porte dans mon coeur et que je dévoile à travers mes photographies »

Elle vit à Zeralda depuis 7 ans, à quelques petits kilomètres d’Alger qu’elle visite souvent. Tout le temps. « Tout le temps, oui, pour capter le moment, l’instant et le beau ». Avec les yeux d’une allemande, elle raconte à sa façon les facettes de « son »Alger.

Allmuth est « artiste » dans d’autres domaines. Elle est diplômée en pâtisserie, ingénieur en génie mécanique, dessinatrice industrielle, et pratique la broderie. Mais depuis son jeune âge, elle est plutôt intéressée par l’art, la peinture et à la sculpture.

Il y a quelques années, avec une petite caméra, elle s’amusait à prendre des photos. « J’ai toujours eu un faible pour la photographie, surtout en noir et blanc. Ce que l’on appelle les photos artistiques dont lesquelles je raconte et je dis des choses. Je m’exprime ». Et de poursuivre : « Parce que le  noir et blanc c’est toutes les couleurs et une photo en noir et blanc reste très forte, très expressive et très profonde aussi. Elle est mesure de mettre en évidence les émotions des gens ».

Mais son passage à un palier autre n’a eu lieu que depuis 2 ans. Un nouveau matériel et un vif et pressant intéressement au monde féérique de la photo. « J’ai commencé à faire plus de recherches sur le métier de photographe et à communiquer avec de nombreux photographes, faire des sorties, essayer de prendre le maximum de photos artistiques pour me rectifier et me perfectionner ».

Aujourd’hui, avec sa « caméra » professionnelle, elle étonne par la beauté de ses prises. De l’amusement au toucher artistique et professionnel, Allmuth passe un cap en participant en 2015 et 2016 à de nombreuses expositions à Alger, Blida, Tipaza, Médéa et récemment à Tiaret. Elle a également tenté sa chance dans des compétitions en Algérie et aussi en France.

En mai dernier, avec une amie, artiste aussi, Chafia Loudjici, elles ont tenté un pari. « Nous avons réalisé une exposition en duo à l’hôtel Sofitel, à Alger. Nous avons présenté un travail de 7 mois de dur labeur. Une série de photos montrant la beauté de l’architecture d’Alger et de sa Casbah. Chafia présentant la casbah en couleur, et moi le centre-ville en noir et blanc ».


Mais demain elle sera en solo avec son « Alger, jardin éternel – jardin fragile ».Une étonnante série de 45 photos en noir et blanc. Elle a capturé « le Jardin » d’Alger-Casbah, avec des décorations de fleurs et de feuilles sur et dans les bâtiments, les portes, les fenêtres. Elle transmet son message : «  Une nature éternelle dans le temps, mais si fragile contre les éléments et l’environnement ». Quand elle prenait ses photos elle soupirait avoue-t-elle : « Certains édifices sont magnifiquement restaurés et peints, mais d’autres sont délabrés et négligés.. ». Mais son regard d’artiste prend le dessus : « même dans la poussière et la rouille chaque chose a sa beauté à mes yeux ».

Cette allemande, devenue plus algérienne que les algériens eux mêmes et plus algéroise que les algérois, se dévoile avec délicatesse : « Pour moi, l’Algérie est un beau pays et Alger est un endroit magique, tant de beauté cachée, tellement de choses à découvrir et à capturer. Monter ce projet a été pour moi un défi, mais aussi un plaisir de le faire. J’en ai tellement fait de photos qu’à la fin, il m’était  de choisir…j’espère que ça va plaire ! »

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *