Rentrée universitaire : DE MIEUX EN MIEUX

Rentrée universitaire

DE MIEUX EN MIEUX

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

Depuis quelques jours, ils sont 1 655 000 étudiants à rejoindre les amphithéâtres d’une manière progressive. Les universités, les instituts et écoles supérieures ouvriront largement leurs portes également aux 60 000 enseignants. Ceci côté purement enseignement.

Les cités universitaires ont, elles aussi, commencé à faire le plein il y a déjà plusieurs jours. Donc, la cloche de la rentrée universitaire a bel et bien sonné et chacun y va à sa manière pour entamer une nouvelle année sous les chapeaux de roue. Inutile de parler ambiance et retrouvailles après quelques mois de vacances.

La rentrée entamée avant-hier est, surtout,  comme l’a annoncé le Ministre du secteur, Tahar Hadjar,  celle des nouveaux bacheliers. La  rentrée a été décalée à cette date pour  que ces derniers puissent effectuer les transferts définitifs vers les branches voulues, et dont la date a été fixée entre le 5 et le 7 septembre.

Les transferts définitifs ont été suivis des inscriptions définitives entre le 10 et le 14 du mois courant. Les nouveaux bacheliers, dont le nombre a connu une hausse sensible cette année, ont obtenu, dans leur grande majorité, les filières de leur choix. La nouvelle méthode d’orientation introduite par le Ministère de tutelle consistant en la formulation de deux fiches de vœux aura pratiquement satisfait tout le monde.

Au Ministère de l’Enseignement Supérieur, on ne cache pas la satisfaction d’une nouvelle année universitaire marquée par de bonnes conditions : « Nous disposons de suffisamment de places pédagogiques, de lits pour l’hébergement, de moyens pour garantir la prime universitaire et les moyens de transport», a-t-on précisé, ajoutant que le Ministère va recevoir cette année 80.000 nouveaux postes pédagogiques et 49.000 lits.

Avec la réception de ces nouvelles places pédagogiques, l’on comptera lors de la rentrée universitaire 2017-2018 «plus de 1,4 million de places pédagogiques et 700.000 lits», a indiqué M. Hadjar, qui intervenait lors de la Conférence nationale des universités consacrée à la préparation de la prochaine rentrée universitaire. La mise à disposition de ces moyens facilitera l’accueil des étudiants de plus en plus nombreux à chaque rentrée universitaire, a souligné le ministre, en référence à l’augmentation du nombre de lauréats du baccalauréat d’année en année.

Il faut dire à ce propos que les problèmes des places pédagogiques, des cités universitaires et du transport ont été résolus depuis plusieurs années maintenant. La généralisation des universités à travers les wilayas du pays est venue pratiquement à bout de tous ces problèmes. En effet, le réseau universitaire algérien compte 106 établissements d’enseignement supérieur répartis sur les 48 wilayas. Ce réseau est constitué de 50 universités, 13 centres universitaires, 20 écoles nationales supérieures et 10 écoles supérieures, 11 écoles normales supérieures et  deux annexes.

A.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *