Algérie-Venezuela : Renforcer toujours plus les relations

Algérie-Venezuela

Renforcer toujours plus les relations

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

Le Président vénézuélien vient d’effectuer une visite officielle de 24 heures en Algérie. L’occasion pour Nicolas Maduro d’échanger avec les responsables algériens sur la question du pétrole, un sujet économique sensible pour ces deux pays producteurs.

Cette visite en Algérie, est l’occasion pour le président vénézuélien et les responsables politiques algériens d’échanger sur “la situation du marché mondial des hydrocarbures et ses perspectives”, annonçait un communiqué de la présidence.

Les deux pays sont membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP). Depuis 2014, leurs économies souffrent de la chute du cours du pétrole qui assure 95% de leurs devises.

Au Venezuela, la situation s’est agravée ces derniers mois. Le pays traverse une grave crise à la fois économique entraînant de nombreuses pénuries et politiques avec des manifestations.

En Algérie aussi la baisse du prix du pétrole a des conséquences importantes sur l’économie du pays : la fiscalité pétrolière représente plus de 60% du budget de l’Etat.

“Ma visite en Algérie est l’occasion pour renforcer la coopération entre les deux pays pour le développement de la paix et de la prospérité économique”, a indiqué M. Maduro, en réponse à une question des journalistes vénézuéliens, au terme de l’audience qu’il a accordée au président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah.

Il a relevé avoir abordé les thèmes débattus lors des négociations ayant abouti à l’accord entre les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et les pays Non-OPEP pour la stabilisation des cours de pétrole, ajoutant qu’il y avait “un bon climat dans ce sens”.

L’OPEP et 11 pays producteurs Non-OPEP se sont engagés fin 2016 pour une réduction de leur production devant durer jusqu’en mars 2018 afin d’absorber l’excès d’offre qui pèse sur les cours du pétrole.

“Nous poursuivons nos efforts pour obtenir des prix de pétrole équitables pour notre industrie”, a-t-il dit.

Le président vénézuélien a indiqué avoir discuté des relations bilatérales, notamment en matière d’énergie, ajoutant qu’il y a des projets communs avec la possibilité de l’ouverture d’une liaison aérienne entre les deux pays.

Cette visite d’État de deux jours à Alger a permis aux deux pays de procéder à une évaluation de l’état des relations bilatérales d’amitié et de coopération, ainsi que les voies et moyens de les consolider. Elle a permis également de procéder à un échange de vues sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun, y compris la situation du marché mondial des hydrocarbures et ses perspectives.

A.D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *