Oran : Des hôtels en renfort

Oran : Des hôtels en renfort

Par : Abdelkader DJEBBAR

Infrastructure hôtelière dans la région d’Oran se renforce et s’élargit. Pas moins de douze établissements hôteliers de différents niveaux de classification seront mis en exploitation durant le deuxième semestre de l’année 2017 à Oran. Donc, dans les très prochains mois.

Ces hôtels, situés dans les communes d’Arzew, Mers El-Hadjadj et Gdyel, totalisent plus de 8.000 lits, a indiqué le directeur local du tourisme et de l’artisanat, dans une déclaration à la presse, en marge d’une rencontre régionale de l’association du Club de l’artisan bijoutier et de bijoux traditionnels organisée récemment au centre d’artisanat de Hai Sabah (à l’est d’Oran).

Ils s’ajouteront à plus de 13.000 lits disponibles au niveau du parc hôtelier d’Oran, qui compte actuellement 167 hôtels exploités, a souligné le responsable, rappelant l’entrée en service, durant le premier semestre de l’année en cours, de quatre hôtels de classe 1 à 4 étoiles implantés dans les daïras d’Oran, Bir El Djir et Ain Turck. «Plus de 140 projets hôteliers sont en cours de réalisation à Oran avec des taux d’avancement variant entre 5 et 95 pour cent», a poursuivi le responsable.

Dans le cadre de la stratégie d’équilibre géographique entre les 26 communes de la wilaya, le secteur du tourisme œuvre à ce que chaque commune puisse avoir au moins quatre hôtels, surtout les communes défavorisées afin d’attirer les investissements, notamment Misserghine, Boutlélis, Oued Tlélat, Braya et Boufatis, a indiqué M. Kaid Omar.

Les efforts sont déployés aussi pour diversifier l’investissement dans les établissements hôteliers et de loisirs. La plage de Ain Defla de la commune de Gdyel a ainsi bénéficié d’un projet de jeux aquatiques, dont les travaux sont à 30%, et qui sera exploité d’ici fin de l’année en cours, en vue de conférer une dynamique au niveau de la zone d’expansion touristique (ZET) de Kristel.

Le directeur local du tourisme et de l’artisanat, a mis l’accent sur les efforts de l’État pour développer le secteur touristique et de l’artisanat, indiquant que l’objectif de création de ces associations est «de rapprocher les artisans de leur métier».

Voilà pour la côte est d’Oran. À l’ouest, sur La corniche Oranaise, la situation est nettement meilleure numériquement pour l’instant en ce qui concerne le parc hôtelier tous statuts confondus. Sauf que le flot des vacanciers a tendance à brouiller les cartes puisque des particuliers qui n’ont rien à voir avec le tourisme se greffent chaque été en offrant des « services » à prix d’or. Ainsi, le vacancier comme le propriétaire en tirent profit au détriment des hôteliers. Plusieurs plaintes ont d’ailleurs été déposées pour qu’un terme soit mis à cette anarchie.

A.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *