Le centre d’excellence de formation dans les TIC de Tipasa réceptionné en septembre

Le centre d’excellence de formation dans les TIC de Tipasa réceptionné en septembre

TIPASA – Le Centre d’excellence de formation dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC) de Bou-Ismail devrait être réceptionné à la rentrée de septembre 2016, a annoncé samedi depuis Tipasa le ministre du secteur, Mohamed Mebarki.

Le ministre de la formation et de l’enseignement professionnels a estimé que ce centre dont le taux d’avancement est actuellement estimé à 75 %, était un “acquis” pour la jeunesse algérienne. “Il s’agit-là du premier établissement de formation spécialisé dans les TIC, à l’échelle nationale”, a relevé M. Mebarki, lors d’une visite de cette structure, soulignant l’importance accordée par son secteur à ce type de centres de formation spécialisée.

Cette structure a une capacité d’accueil de 500 places pédagogiques, en sus d’une offre de 120 lits, ont indiqué, sur place, des responsables chargés de ce projet.

Selon M. Mebarki, la réalisation de ce centre d’excellence est inscrite au titre d’une action de partenariat avec l’entreprise Algérie Télécom, qui aura la charge de l’équipement et de la formation au sein de cette structure, dans le cadre de la nouvelle stratégie du secteur de la formation professionnelle, visant la création de centres d’excellence dans divers domaines de formation, en conformité, a t-il dit, avec “la politique gouvernementale de soutien à l’investissement dans les TIC, l’agroalimentaire, l’agriculture, le tourisme, l’industrie automobile et autres”.

Il a ajouté que ladite stratégie, adoptée par son secteur, est axée sur la révision des programmes de formation afin de les “mettre au diapason des besoins du marché du travail et de la maitrise des nouvelles technologies, avec pour objectif final la mise à niveau d’un taux de 70% des travailleurs du secteur”.

Le ministre a également soutenu que la consécration du droit du citoyen à la formation, telle que prônée dans l’avant projet de révision de la Constitution, reflète le “grand intérêt dévolu au secteur, ainsi que sa place dans la stratégie nationale d’édification d’une économie diversifiée”.

“Les articles 52 et 55 de l’avant projet de révision de la Constitution consacrent le droit du citoyen à la formation professionnelle”, a rappelé M.Mebarki dans une déclaration à la presse, à l’issue de sa visite de travail dans la wilaya, durant laquelle il était accompagné par le wali Abdelkader Kadi et le Président directeur général d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel.

“Pour ce faire, notre secteur est tenu de couvrir les besoins du marché national du travail, à travers la formation d’une main d’oeuvre qualifiée et apte à relever ce défi”, a-t-il dit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *