Manger les ancêtres ou les enfants ?

Manger les ancêtres ou les enfants ? Par : Kamel DAOUD Le grand enjeu de l’âme algérienne : sauver l’enfant ou

Lire la suite

Le relogement et l’infini

Le relogement et l’infini Par : Kamel Daoud Un ciel bleu. C’est un vaste enjambement. En dessous, les immeubles du relogement.

Lire la suite

Analyse du «national» livrée par un chauffeur de poids lourds

Analyse du «national» livrée par un chauffeur de poids lourds par Kamel Daoud Méditation sur le coupable premier. Qui est-il

Lire la suite

Un moteur, c’est combien d’ânes ?

Un moteur, c’est combien d’ânes ? Par : Kamel Daoud Peut-on parler de la façon de tenir le volant des Algériens

Lire la suite

Lettre à un ami étranger

Lettre à un ami étranger Par : Kamel Daoud Cher ami. J’ai lu avec attention ta lettre, bien sûr. Elle m’a

Lire la suite

Lettre à un ami étranger

Lettre à un ami étranger Par : Kamel Daoud Cher ami. J’ai lu avec attention ta lettre, bien sûr. Elle m’a

Lire la suite

Faim et demain

Faim et demain Par : Kamel Daoud La faim comme moteur du monde. Il existe en Algérie une théorie économique qui

Lire la suite

Le procès permanent du «je» par le «nous»

Le procès permanent du «je» par le «nous» Par : Kamel Daoud L’effet tatillon. Sur la rime de l’effet papillon et

Lire la suite

Le procès permanent du «je» par le «nous»

Le procès permanent du «je» par le «nous» Par : Kamel Daoud L’effet tatillon. Sur la rime de l’effet papillon et

Lire la suite

Le vieillard et le premier cahier

Le vieillard et le premier cahier Par : Kamel Daoud «…Le pays se déchire comme un vieux journal. Je regarde et

Lire la suite

La bi-exclusion mondiale

La bi-exclusion mondiale Par : Kamel Daoud Tentation des formules faciles : «le grand déplacement», la nationalité ou la valise, le

Lire la suite

Le pont cassé de Maghnia, le pont sublime de Ben Ferah

Par : Kamel Daoud Matin calme. Par la fenêtre, la lumière entre mais comme amoindrie. Comme ralentie par l’idée d’un crépuscule.

Lire la suite

Le pont cassé de Maghnia, le pont sublime de Ben Ferah

Par : Kamel Daoud Matin calme. Par la fenêtre, la lumière entre mais comme amoindrie. Comme ralentie par l’idée d’un crépuscule.

Lire la suite

Le tueur du temps a encore frappé

« Vous allez le ramener et vous n’allez plus pouvoir vous en débarrasser». Extrait d’une conversation légendaire entre «Décideurs» premiers

Lire la suite