News

Après l’offensive terroriste de l’EI à Benguerdene en Tunisie

 Les forces militaires algériennes ont multiplié les mesures de sécurité

 Tunis par : Nacer Ait Mammar

Après une accalmie, le temps d’une nuit, un échange de coups de feu dans la région Jallel, près de la caserne militaire et la mosquée du centre-ville à Benguerdene a eu lieu hier, selon la presse locale.

Des terroristes auraient été tués dans les échanges de coups de feu. Selon des témoins oculaires, un terroriste aurait été arrêté.

A rappeler que les attaques terroristes simultanées de lundi avant l’aube a fait 54 morts (36 parmi les assaillants, 11 parmi les forces de sécurité, 7 parmi les civils).L’offensive de l’EI a consisté à occuper physiquement le cœur d’une grande ville (Ben Gardane est peuplé de 60 000 habitants).

Ces attaques ont visé une caserne de l’armée, un poste de police et un poste de la garde nationale de cette ville proche de la frontière libyenne. L’œuvre de l’organisation Etat islamique, assure-t-on en haut lieu. Hier, les forces de l’ordre continuaient de ratisser la région à la recherche de jihadistes.

L’opération sécuritaire est loin d’être terminée. Un hélicoptère survolait toujours la zone à la mi-journée d’hier et les forces de l’ordre continuaient de patrouiller dans cette région proche de la frontière libyenne. Les forces de sécurité craignent que d’autres jihadistes aient pu s’enfuir. A Ben Guerdane, beaucoup d’inquiètent que cet épisode ne soit en fait qu’une sorte de répétition générale avant de nouvelles attaques. Mais le ministère de l’Intérieur se veut rassurant. Selon lui, la situation est désormais stable.

Néanmoins, beaucoup de rumeurs font état d’affrontements sporadiques. Une information finalement confirmée par le gouverneur de la région en visite ce matin à l’hôpital de Ben Guerdane. Il évoque des escarmouches ici ou là.

Selon les correspondants de presse, la vie n’a pas encore repris son cours. Quelques habitants sont dehors, le marché et une poignée de boutiques ont rouvert. Les écoles gardent encore leurs portes fermées. Il y a beaucoup de tension dans les rues et aux terrasses des cafés, les hommes scrutent les alentours. Fermeture également des postes-frontières avec la Libye. Dans le centre-ville, un rond-point est bouclé. Il s’agit d’un des lieux de l’attaque de ce lundi. Des snipers sont positionnés sur les toits alentour.

Il y a ce mardi peu de doute sur les commanditaires de ces attaques. Plusieurs témoignages d’habitants évoquent des combattants qui se réclamaient de l’organisation Etat islamique. Pour les autorités, « le but de cette attaque était bien d’établir un émirat de l’Etat islamique à Ben Guerdane ». Mais pour l’heure, le groupe jihadiste n’a pas encore revendiqué ces attaques simultanées.

Face à cette offensive de l’EI qui a visé la ville de Benguerdene, les forces militaires algériennes ont multiplié les mesures de sécurité tout au long des frontières tuniso-algériennes.

Une source sécuritaire a révélé que les forces sécuritaires des troisième, quatrième et cinquième zones militaires ont multiplié les opérations de ratissage aérien et terrestre et élevé le niveau d’alerte dans les postes frontaliers.

La même source a indiqué que les renforts sécuritaires ont été appelés en prévention de tout incident urgent, et visent à dissuader les terroristes d’entrer au sol algérien et d’empêcher le trafic d’armes en provenance de la Tunisie et de la Libye.

Grosso modo, la ville de Ben Guerdane représente une ville clé pour les terroristes, étant donné  son emplacement stratégique et « en raison d’une phrase qui a été prononcée par Abou Moussab el-Zarqaoui, qu’on peut considérer comme le père spirituel de l’État islamique (EI). Après 2004, et la fameuse bataille de Falloujah en Irak, il avait dit dans l’un de ses messages audio : « Une ville en Tunisie s’appelle Ben Guerdane. Si elle avait été près de Falloujah, elle aurait libéré l’Irak. » Cela montre qu’à l’époque déjà il y avait beaucoup de Tunisiens dans le premier jihad irakien. », indique-t-il.

N.A.M

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :