AlgérieCultureFranceLE BILLET DU JOURNews

Le Billet du Jour : Abdelghani Mehdaoui… Ça Tourne !!

Le Billet du Jour

Abdelghani Mehdaoui… Ça Tourne !!

Par : Fayçal Charif

Un Homme d’une grande humilité et d’une grande modestie. Un cinéaste de la première heure de l’Algérie d’avant et d’après l’indépendance. Un artiste dans son métier, un gentleman dans la vie. Il est également chercheur dans le Malhoun, patrimoine de l’Algérie et du Maghreb. Abdelghani Mahdaoui, Ghanou pour les intimes, est un trésor ambulant, une richesse culturelle inestimable. Ne pas croiser Abdelghani, c’est sans aucun doute rater une une belle et célèbre époque de la Télévision et Radio algérienne. Cet artiste qui a vu passer dans sa vie les plus connus et les plus célèbres des artistes, comédiens et chanteurs ne fait pas partie du passé, c’est le passé qui lui court après haletant. Ce grand réalisateur algérien ne laisse pas indifférent par son parcours et son expérience. Il a tant à raconter sur des époques passées, oh combien belles et riches en événements culturels et artistiques. Mais le plus dur pour un Artiste, pour un Homme, c’est l’oubli et l’ingratitude, et Mehdaoui en connait un bout. L’homme à l’humour algérien, au regard toujours vif et au sourire éternellement charmeur a dans son « sac » mille et une rencontres et anecdotes avec ses ami(e)s artistes. De Touri, Fadila dziria, Rouiched, Kaltoum, Hassen El Hassani, en passant par El Anka, et son ami de toujours El Hachemi Guerouabi et tant d’autres d’artistes qui ne sont plus de ce monde et qui ont façonné et participé à la richesse de sa vie d’artiste…il dira avec un pincement au coeur et une larme retenue : « Ils sont dans mon coeur et dans mon esprit. Ces hommes et femmes, leurs rencontres, notre travail ensemble sont mon précieux trésor ». Il s’est exilé dans la peine et la douleur et a été oublié et ignoré dans la médiocrité d’un pays qui ne sait pas, ou plus, reconnaître les siens, ceux qui ont tant donné avec amour et sincérité. Il est en amertume et son amertume est si grande qu’il ne veut même pas en parler, « tellement ça me fait mal ». Abdelghani ne veut rien, ne demande rien, il veut seulement qu’en Algérie… « Ça Tourne… » au sens large du terme !!

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :