AlgérieCultureNews

22e SILA : Le livre, un trésor inépuisable

22e SILA : Le livre, un trésor inépuisable

Synthèse par Abdelkader DJEBBAR

Certains voulaient le 22e SILA, une occasion pour vulgariser et populariser la lecture à tous les niveaux de la société. Mais d’autres voulaient le SILA une occasion pour redorer les blasons.

Et c’est le Premier Ministre, Ahmed Ouyahia qui a finalement inauguré , le 22e Salon international du livre d’Alger (SILA). M. Ouyahia a fait le tour des stands à la rencontre des éditeurs algériens et étrangers. Plus de 314 éditeurs algériens et 658 exposants étrangers venant d’une cinquantaine de pays prennent part à cette manifestation qui se poursuivra jusqu’au 5 novembre.

Ahmed Ouyahia a appelé à donner un nouveau souffle à la langue amazighe. «Il ne faut pas s’arrêter sur l’officialisation de la langue amazighe. Nous devons donner un appui considérable à cette langue à travers le livre et l’école», a-t-il préconisé.

Ahmed Ouyahia a insisté sur l’édition des livres qui abordent «l’Algérie contemporaine», ainsi que sur l’exploration et la diversification des activités aux bibliothèques de proximité. Au stand de l’Office des publications universitaires (OPU), le Premier ministre a encouragé à éditer les thèses universitaires. « Il faut aller vers l’édition des thèses universitaires de choix.

Le Premier Ministre a visité des stands étrangers comme celui de l’ambassade de la Palestine, de l’Espagne, de l’Arabie Saoudite, des Etats-Unis ainsi que des éditeurs Égyptiens et Tunisiens. Il a plaidé dans chaque escale pour la coédition, l’échange culturel et la circulation des livres entre les pays.

La 22e édition du SILA met à l’honneur l’Afrique du Sud, la Nation Arc en ciel qui se distingue par une littérature fascinante, marquée, dans les temps modernes, par le système de l’apartheid et la lutte contre celui-ci où émerge la figure emblématique de Nelson Mandela, ami de l’Algérie.

Désormais le plus grand salon du livre au monde arabe et en Afrique en terme de présence d’éditeurs et de fréquentation avec 1.500.000 visiteurs lors de la précédente édition, le SILA qui a choisi comme slogan «Le livre, un trésor inépuisable» propose aux amoureux du bouquin un riche programme littéraire et historique avec une dizaine de conférences-débats sur différentes thématiques.

Un colloque international sur l’œuvre de Mouloud Mammeri est au programme du 22e SILA organisé par le Haut Commissariat à l’Amazighité, un hommage au chantre de la Révolution algérienne Moufdi Zakaria, un focus sur le regard croisé entre l’Islam et l’occident, une rencontre sur l’Afrique, ses espaces et ses noms ainsi qu’une journée d’étude sous l’intitulé «Autopsie du colonialisme» à l’occasion de la célébration du 1er novembre sont des rendez-vous de choix du plus grand événement culturel en Algérie.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer