20 % des sponsors de Pride n’ont pas de politique concrète en matière de lhbtiq+.

Une grande partie des sponsors et des partenaires de la Pride Amsterdam ont une politique qui bénéficie aux personnes lhbtiq+. C’est ce que montre une enquête réalisée par NU.nl. Sur les 74 entreprises contactées, 39 ont répondu. Huit d’entre eux n’ont pas de politique concrète.

Par le passé, les entreprises qui s’engageaient comme sponsors ou participaient à la Pride étaient parfois accusées de faire du pinkwashing. Ce terme est utilisé lorsque des entreprises hissent le drapeau arc-en-ciel, mais ne se préoccupent pas réellement des droits des lhbtiq+ au sein de leur organisation.

Shell a fait l’objet de critiques il y a quelques années. L’entreprise a utilisé les couleurs de l’arc-en-ciel dans sa station-service, mais n’a par ailleurs apporté aucune contribution à la communauté lhbtiq+. En outre, Uber a participé à la parade de bateaux pendant la Pride après qu’un chauffeur de l’entreprise ait refusé d’emmener une drag queen avec lui.

Primark a même été refusé plusieurs années de suite parce que ses vêtements étaient produits dans des pays hostiles à lhbtiq+.

Congé de transition et toilettes non sexistes

Cette année, cela semble être moins le cas. 31 entreprises ont même inclus certains droits lhbtiq+ dans leur politique du personnel. Cela concerne, par exemple, le congé d’adoption qui est aussi long que le congé de maternité, ce qui n’est pas le cas légalement. Il s’agit également d’un congé de transition pour les personnes transgenres qui souhaitent effectuer une transition.

Un certain nombre d’entreprises ont inscrit cette dernière disposition dans leur convention collective. Pour d’autres, il relève d’un congé spécial ou peut être choisi en concertation.

Il peut également s’agir de toilettes non mixtes ou d’un langage inclusif dans l’atelier. Dans certaines entreprises, les personnes peuvent également choisir leur pronom dans les systèmes informatiques.

Lire aussi:  Les prix des logements augmentent moins rapidement, mais un logement ne devient pas soudainement moins cher.

Et cela va au-delà des Pays-Bas. L’année dernière, par exemple, Heineken a aidé huit cents personnes transgenres brésiliennes à s’enregistrer sous le nom de leur choix. « Nous examinons maintenant si cela peut être déployé dans d’autres pays également, mais ce n’est pas encore complètement terminé », déclare un porte-parole.

Mais il ne s’agit pas seulement de politique du personnel. La chaîne hôtelière Accor, par exemple, aide les personnes lhbtiq+ qui vivent dans la rue parce qu’elles ont été expulsées en raison de leur orientation à trouver un logement et un travail.

Lire aussi:  Les vacances de Corendon sont maintenues pour le moment, mais TUI n'est toujours pas sûre.

Les petites entreprises n’ont pas les ressources

Huit des entreprises contactées n’ont pas de politiques ou d’initiatives spécifiques concernant les personnes lhbtiq+. Quatre d’entre elles sont des petites entreprises, qui n’ont peut-être pas les ressources nécessaires pour mettre en œuvre de tels programmes.

Pourtant, il y a aussi de grandes multinationales parmi ces entreprises. Ils ont des réseaux lhbtiq+ où le sujet est discuté, mais ils ne font pas beaucoup plus. Quelques entreprises donnent également de l’argent à des organisations lhbtiq+.

Que fait réellement le propriétaire de NU.nl, DPG Media ?

  • DPG Media n’a pas de politique concrète en matière de lhbtiq+.
  • « Nous donnons à tous nos employés la possibilité de s’inscrire en tant que m/f/x et nous appliquons toutes les politiques à cet égard de manière égale. En outre, nous n’avons pas de politique distinctive », déclare un porte-parole à NU.nl.
  • Le porte-parole souligne que DPG Media n’est pas un sponsor de la Pride Amsterdam et ne souhaite donc pas se profiler comme tel.

Related articles

Share article

Derniers articles

Après « Kung Fu Panda », « Shrek » a droit à une suite selon les fans.

A la fin de la semaine dernière, DreamWorks a annoncé qu'une quatrième Kung Fu Panda-Le film est en route....

De nouveaux clients pour HelloFresh malgré l’inflation et la fin des fermetures de magasins

La société de livraison de boîtes-repas HelloFresh a...

Voici à quoi ressemble Anya Taylor-Joy de « The Queen’s Gambit » sans maquillage.

On peut maintenant voir Anya Taylor-Joy dans The Menu. Ce thriller tourne autour d'un dîner et bien sûr, l'actrice...

La trois millionième Tesla sort de la chaîne de montage

La trois millionième Tesla vient de sortir de...