19 millions de passeports et cartes biométriques

19 millions de passeports et cartes biométriques

Par : Abdelkader DJEBBAR

Douze millions de passeports et sept millions de cartes d’identité biométriques ont été délivrés depuis le lancement de l’opération réforme des procédures administratives a précisé M. Bedoui à la Radio Algérie internationale, affirmant que l’opération “n’a pas atteint encore la cadence souhaitée”.

L’important également dans tout cela réside dans le fait que le citoyen peut à partir de n’importe quel endroit demander des pièces d’Etat-civil, pour peu qu’il ait accès à Internet. Ceci reste également valable pour la communauté algérienne à l’étranger.

Le ministre a appelé les citoyens à demander la carte d’identité biométrique auprès des Assemblées populaire nationales (APC) eu égard à son importance majeure dans les futures opérations électroniques à travers les différentes prestations”, expliquant qu’elle contient “des applications qui seront prochainement exploitables”. “Cette carte est l’axe de toute opération de modernisation engagée d’autant qu’elle comprend un numéro national pour chaque citoyen qui lui permettra d’effectuer ses opérations au niveau des autres secteurs” a assuré le ministre.

Annonçant, à ce propos, l’entrée en service du permis de conduire biométrique et du document électronique d’immatriculation des véhicules à partir de 2018, M. Bedoui a indiqué que l'”année 2017 a constitué une nouvelle étape dans la numérisation de l’administration locale ainsi que l’achèvement des expériences relatives à ces deux projets”.

Le ministre a exprimé, par ailleurs, son souhait de “passer à la vitesse supérieure  en 2018 en concrétisant le projet de la e-commune dont la réalisation a été entamée, en phase pilote, au niveau des APC d’Alger avant d’être généralisé en 2018”.

Abordant la communauté algérienne à l’étranger, M. Bedoui, a affirmé que ses services “déploient de grands efforts pour prendre en charge cette communauté qui fait partie intégrante de la communauté nationale”, affirmant que la “mise à disposition des portails électroniques liant les données à travers les deux centres de Laghouat et d’El Hamiz a permis aux citoyens de la communauté de retirer confortablement leurs documents. “Les préoccupations soulevées par la communauté lors des réunions ont été prises en charge”, a-t-il rassuré.

Par ailleurs, M. Bedoui a affirmé que les projets de lois relatifs aux collectivités territoriales, à la démocratie participative, aux partis politiques et aux associations étaient “des ateliers ouverts qui seront présentés au Gouvernement puis au Conseil des ministres avant d’être soumis au Parlement pour adoption” ajoutant que ces lois seront “conformes aux nouvelles valeurs constitutionnelles”.

Contrairement aux années précédentes, cette stratégie axée sur la modernisation des performances de l’administration, ayant permis la suppression de plusieurs documents dans la constitution de dossiers administratifs et la suppression de la légalisation des copies de documents, s’est ainsi faite ressentir au niveau des administrations en relation directe et quotidienne avec les citoyens.

Il est désormais possible pour le citoyen de demander des documents administratifs sans avoir à se déplacer, grâce aux portails électroniques ouverts par le ministère de l’Intérieur, à l’instar de la carte nationale d’identité biométrique électronique (CNIBE). Il est également facile de récupérer instantanément plusieurs documents notamment la carte grise.

A.D

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *