AlgérieNews

L’Algérie en deuil : 257 morts dans un crash d’avion militaire

L’Algérie en deuil : 257 morts dans un crash d’avion militaire

Par : Abdelkader DJEBBAR

L’Algérie s’est réveillée hier matin sous le choc. Un drame ! Une tragédie venait d’avoir lieu. Le crash de l’avion militaire, survenu à Boufarik (Blida), a fait 257 morts, dont dix membres de l’équipage, selon un bilan provisoire communiqué par le Ministère de la Défense nationale (MDN).

La plupart des martyrs de ce tragique accident sont des personnels de l’Armée Nationale Populaire (ANP) ainsi que des membres de leurs familles, a-t-on précisé de même source.

L’appareil de type Iliouchine, qui devait assurer le vol Boufarik-Tindouf via Béchar s’est écrasé à 07h50 dans le périmètre de la base aérienne de Boufarik dans un champ agricole inhabité.

Suite à ce drame, le vice-Ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, a interrompu sa visite d’inspection dans la 2ème région militaire et s’est immédiatement déplacé sur les lieux, pour s’enquérir de l’ampleur des dégâts et prendre les mesures nécessaires dans de pareilles situations. Il a ordonné la désignation immédiate d’une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de l’accident.

Le gouvernement, réuni hier, a également observé une minute de silence à la mémoire de martyres victimes de cette tragédie, présentant leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes.

Un avion militaire de type Iliouchine s’est écrasé donc mercredi matin dans le périmètre de la base aérienne de Boufarik (Blida).

Une fumée noire épaisse se dégageait de l’appareil en feu, visible de l’autoroute reliant Alger à Blida, suite à ce crash dont ont ignore pour l’heure le bilan, a constaté une journaliste de l’APS.

Selon des informations recueillies auprès de la même source, l’avion était en partance pour Bechar.

Des unités spéciales de la Protection civile ont été dépêchées sur place pour secourir d’éventuelles victimes.

Le Président de la République, Ministre de la Défense Nationale, chef suprême des forces armées, M. Abdelaziz Bouteflika a adressé, mercredi, un message de condoléances aux familles des victimes du crash de transport militaire à Boufarik, dans lequel il a exprimé ses condoléances les plus attristées et ses sentiments de compassion et de sympathie les plus sincères.

« Le Tout Puissant, dont la volonté est inéluctable, a voulu en ce jour éprouver l’Algérie et son institution militaire à travers le crash d’un de ses avions faisant un grand nombre de martyrs du devoir national, une tragédie qui nous peine et nous attriste au plus profond de nos cœurs », a affirmé le Président Bouteflika dans son message.

« En cette pénible épreuve, je ne peux que me résigner à la volonté de d’Allah en exprimant aux familles des victimes et au peuple Algérien, tout entier, mes condoléances les plus attristées et mes sentiments de compassion et de sympathie les plus sincères, priant, le Tout-Puissant, de combler les victimes de sa grande miséricorde et de les compter parmi les chouhadas et les véridiques dans son vaste paradis et de nous accorder, tous, la constance et l’endurance et de nous en rétribuer », a-t-il indiqué.

« En exhortant les familles de recourir à Allah pour y puiser endurance et courage, je tiens à les assurer que je reste à leur côté dans tout ce qui peut alléger leur chagrin et leur douleur », a soutenu le chef de l’États avant de conclure par le verset: « Et fais la bonne annonce aux endurants qui disent, quand un malheur les atteint, Certes nous sommes à Allah et c’est à Lui que nous revenons ».

Le Président de la République a également décrété mercredi, un deuil national de trois jours, suite au crash d’avion des forces aériennes de l’Armée Nationale Populaire à Boufarik (Blida).

« A la suite du crash d’un Iliouchine des forces aériennes aujourd’hui à Boufarik faisant 257 victimes, le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décrété un deuil national de 3 jours à compter de ce jour », précise la même source.

« Le Président de la République a également ordonné l’organisation, vendredi 13 avril 2018, de la prière de l’absent à la mémoire des victimes », ajoute le communiqué.

Pour faciliter les opérations d’urgences, les services de la Gendarmerie nationale ont procédé, mercredi, à la déviation de la circulation routière, à partir de l’entrée sud de la capitale, précisément au niveau de l’échangeur Oued el Kerma (Gué de Constantine), vers celui de Dar el Beida, en vue de fluidifier la circulation des ambulances, provenant de Blida et transportant les victimes du Crash de l’avion militaire vers l’hôpital militaire de Aïn Naâdja (Alger), a constaté une journaliste de l’APS.

Le crash d’un avion militaire près de Blida, qui a fait 257 morts mercredi, est le quatrième le plus meurtrier depuis 20 ans dans le monde, toutes causes confondues, si l’on excepte les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

A.D

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :