AlgérieCultureFemmeNews

L’algérienne Rachida Mohammedi : A l’Anthologie de la poésie Hispano-Arabe

L’algérienne Rachida Mohammedi
A l’Anthologie de la poésie Hispano-Arabe

Par Fayçal Charif

Rachida Mohammedi, la poétesse algérienne qui réside aux Etats Unis, vient d’être honorée par un titre et un statut à dimension internationale. Depuis hier, elle est intégrée à l’Anthologie de la poésie Hispano-Arabe avec un texte de son poème « Vallecas ».

De Oued Souf, son « bled » natal, aux Etats Unis d’Amérique, en passant par nombre de pays et de villes, le dernier en date, l’Espagne, Rachida embrasse un parcours déroutant par sa richesse. Cette femme née dans le désert algérien a dû être inspirée par le silence des lieux, ou a dû voir, toute petite, une étoile filante dans le ciel et a fait un voeu d’enfant…tellement la trajectoire de sa vie est impressionnante.

Notre poétesse dont les poèmes sont traduits dans plusieurs langues, est une femme de lettre et linguistique renommée. Elle fait des recherches dans son domaine, les langues, avec une spécialisation dans la langue anglaise. Faisant partie des universités américaines, elle enseigne la langue dans sa complexité phonétique.

Mais son faible pour la littérature et la poésie ont fait d’elle une femme d’une grande culture. Elle écrit beaucoup, mais « je lis beaucoup aussi… » précise-t-elle. Sa maîtrise des langues, lui a permis d’approcher d’autres littératures mondiales, ce qui a ouvert son esprit sur « ce que les autres ont fait pour la culture universelle ».

Beaucoup de ses poèmes sur la philosophie de la vie, la nature, l’amour, l’amitié, la paix.. sont livrés à eux mêmes, oubliés dans un tiroir, sur le divan ou dans son sac. Mais  quatre de ses recueils ont émerveillé son monde de par le monde. Ecrits en anglais et en arabe, ils sont considérés comme des références dans les pays arabes et anglophones.

Beaucoup d’Algériens ne le savent pas, mais cette grande Dame généreuse et chaleureuse vit aux Etats Unis depuis de longues années. Elle avait charmé New york à tel point que le diplomate Idriss El Djazairi, était tombé sous le charme de son parcours. Il avait confié en connaisseur et en connaissance de cause : « L’Amérique n’a pas vu passer sur ses terres des algériens créateurs dans l’écriture et la culture, seule Rachida l’a fait. Les algériens qui arrivaient aux USA avaient toujours -et ont toujours- des compétences techniques très pointues ».

Pour la petite (ou la grande) histoire, Rachida Mohammedi est conseillère à l’association des écrivains américains arabes, elle en est également l’une des fondatrices. Elle a sillonné le monde emportant avec elle de l’Amour, (avec un grand A) qu’elle partage avec l’Humain, « El Inssan » comme elle aime bien le dire et le préciser.

Ses derniers temps, pour des raisons professionnelles, elle vit en Espagne. Et parce que « je suis tombée amoureuse de ce merveilleux pays ». Elle y travaille oui, mais elle y trouve son inspiration poétique et littéraire. A son retour de vacances passées en Algérie, après une longue absence, et après une virée « merveilleuse » en France, elle est rentrée en Espagne où la bonne nouvelle de sa consécration l’attendait.

Peut être qu’un jour, une bonne et belle nouvelle lui parviendra de …son pays, l’Algérie !!!

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer