AlgérieNews

11 décembre 1960: une réponse au plan de De Gaulle visant à étouffer la Guerre de libération

11 décembre 1960: une réponse au plan de De Gaulle visant à étouffer la Guerre de libération

ALGER – L’universitaire Saidi Meziane a indiqué samedi à Alger que les manifestations du 11 décembre 1960 étaient une réponse au plan du Général de Gaulle visant à étouffer la Guerre de libération.

Enseignant d’Histoire à l’Ecole normal supérieur de Bouzeréah, M. Saidi a précisé lors d’une conférence animée au Musée central de l’Armée, que ces manifestations “ont été une réponse au plan du Général de Gaul visant à étouffer de la Guerre de libération”.

Le Général de Gaule a essayé de sortir la France du bourbier algérien, en proclamant d’abord le droit des Algériens à l’autodétermination, puis à travers son slogan “l’Algérie pour les Algériens” mais toujours d’un point de vue gaulliste en faveur d’une place pour les colons en Algérie à travers une autonomie et une union fédérale dépendant de la France, a-t-il expliqué.

Ces manifestations “organisées par les dirigeants de la zone libre d’Alger” ont été déclenché pour souligner l’attachement du peuple algérien à sa direction politique, à savoir le Front de libération nationale (FLN) et sa branche armée, l’Armée de libération nationale (ALN), a ajouté cet universitaire.

Les manifestants, rappelle M. Saidi, ont brandi des slogans “vive l’Algérie musulmane”, “l’Algérie indépendante”, “libérez les 15 détenus”, ainsi que d’autres slogans appelant à l’indépendance de l’Algérie.

Pour sa part, le directeur de Musée central de l’armée, le Colonel Mourad Chouchan, a indiqué que les événements du 11 décembre 1960 étaient le prolongement du 1er novembre 1954, rappelant que le peuple algérien était sorti pour dire “non à la France en Algérie et oui pour l’indépendance”, des messages, a-t-il rappelé, destinés à l’occupant français.

Une exposition de photos et de livres historiques documentant le soulèvement populaire du 11 décembre a été organisée en marge de cette conférence à laquelle ont assisté des officiers, des étudiants et des journalistes.

Les manifestations du 11 décembre 1960 sont une station historique importante dans le processus de la révolution algérienne. Les Algériens étaient sortis dans les rues et les villes algériennes en brandissant l’emblème national pour exprimer leur rejet des plans du Général De Gaulle et renverser la thèse de “l’Algérie française”.

La visite du Général De Gaulle en Algérie, précisément dans la wilaya d’Ain Temouchent le 9 décembre 1960, pour superviser personnellement la mise œuvre de ses plans, avait été à l’origine du déclenchement de ces manifestations.

Les manifestations sont parties du quartier de Belcourt (actuellement rue Belouizdad) avant de s’étendre aux quartiers d’El Madania, Bab El Oued, El Harrach, Bir Mourad Rais, Kouba, Birkhadem, Diar Essaada, la Casbah et Oued Koriche.

Un comité d’organisation a été crée dans chaque quartier. Les manifestations se sont alors étendues aux autres villes algériennes.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :