Lakoom-info
Frappes américaines contre la Syrie 09 04 2017

Frappes Américaines contre la Syrie: une partie de la classe politique Française exprime sa désapprobation

Frappes Américaines contre la Syrie: une partie de la classe politique Française exprime sa désapprobation

PARIS – Une partie de la classe politique Française, dont des candidats à l’élection Présidentielle Française,  prévue dans deux semaines, a exprimé vendredi sa désapprobation des frappes Américaines contre une base aérienne Syrienne dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le candidat de la France insoumise (Gauche radicale), Jean-Luc Mélenchon, a indiqué dans un tweet que « le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel portent l’entière responsabilité de donner (au président américain) Donald Trump le pouvoir solitaire de frapper qui il veut quand il veut ».

Son porte-parole Alexis Corbière a indiqué dans une déclaration à Radio Classique qu' »il faut travailler à la paix, c’est ce que nous avons de plus précieux ».

La candidate du Front National (extrême-droite), Marine Le Pen, a exprimé, quant à elle, « ses réserves » en déclarant sur France 2 qu’elle est  « un peu étonnée » de cette réaction américaine.

« Parce que Donald Trump avait indiqué à plusieurs reprises qu’il n’entendait plus faire des Etats-Unis le gendarme du monde et c’est exactement ce qu’il a fait hier », a-t-elle expliqué.

Pour sa part, François Fillon, candidat de Les Républicains (LR, droite), a estimé dans un communiqué que « cette riposte américaine (…) ne doit pas conduire à une confrontation directe des forces occidentales avec celles de la Russie et de l’Iran. Ce serait un terrible danger pour la paix. »

Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière (extrême-gauche), a « dénoncé » ces bombardements Américains, demandant le retrait des troupes françaises du Proche-Orient et d’Afrique « où finalement elles œuvrent pour des visées impérialistes ».

Le candidat de l’Union Populaire Républicaine (UPR) François Asselineau, a considéré sur son compte twitter que « l’Union européenne  nous place sous la tutelle de l’OTAN et nous entraîne vers une 3ème guerre mondiale. »

Sur Europe 1, le premier secrétaire du Parti Socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis a estimé de son côté que « si aujourd’hui la communauté internationale peut faire bloc, il faut qu’elle le fasse, mais dans un cadre de droit, parce que sinon c’est une situation où chaque pays peut faire sa vengeance personnelle ».

Le député LR, Pierre Lellouche a considéré, quant à lui, que « la décision de frapper la Syrie émanait d’un Président inexpérimenté, brusquement devenu le justicier autoproclamé de la morale et du droit international. »

« Elle ouvre une phase de très grave instabilité dans les affaires du monde », a-t-il estimé, notant que sur le front Syrien, la frappe américaine « renforce indirectement » les groupes terroristes, « condamnant toute chance d’aboutir à un accord régional ». Et d’ajouter: « sur le plan mondial, cette attaque risque de faire des émules dans bien des endroits du monde ».

Pour sa part, le Parti de Gauche a condamné « avec force l’intervention militaire des Etats-Unis en Syrie » soulignant que « la décision unilatérale de Donald Trump est  irresponsable ».

« Elle n’arrangera en rien la situation du peuple Syrien mais met un peu plus en danger la paix dans le monde (…) La caution de la France à cette frappe est une faute supplémentaire dans le quinquennat de François Hollande » a-t-il ajouté dans un communiqué.

Sans condamner les frappes Américaines, le Secrétaire National du Parti Communiste, Pierre Laurent, a affirmé que « la responsabilité des membres du Conseil de sécurité de l’ONU serait de prendre toutes les dispositions pour appeler à la cessation des activités militaires de toutes sortes » en Syrie.

Le Président Américain a ordonné jeudi le tir de 59 missiles Tomahawk contre une base aérienne syrienne, après l’attaque chimique présumée contre une zone rebelle, imputée au gouvernement Syrien par Washington, ce que dément Damas qui ne détient plus d’armes chimiques depuis 2014, date à laquelle les armes chimiques Syriennes avaient été détruites en mer sous contrôle d’experts Américains.

 

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact

chouaky@lakoom-info.com contact@lakoom-info.com
Copyright © 2016 . All Rights Reserved. Designed by Rifinia.com .