Lakoom-info
Américaniser 19 02 2017

Américaniser l’agriculture Algérienne

Américaniser l’agriculture Algérienne 

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

En ces temps de difficultés économiques l’Algérie prend le taureau par les cornes pour Américaniser certains secteurs de l’agriculture. En tête de la liste des priorités vient la céréaliculture. Un premier pas a été déjà franchi dans la région steppique d’El Bayadh.

Pour approfondir et renforcer plus encore la question, une délégation forte d’une trentaine de membres sera aux États-Unis dès le 4 mars pour une semaine.

Plusieurs États sont au programme pour s’imprégner des résultats et surtout comment les réaliser en Algérie. Toute une nouvelle politique semble se dessiner. Au lieu d’importer le produit fini, telles que les céréales, on penche plutôt en faveur de l’importation du savoir-faire américain en la matière. Ainsi donc, les Algériens consommeront algérien afin de réduire les importations anarchiques et qui, dans bien des cas, empruntent des chemins détournés pour échapper au fisc.

De plus en plus, les relations de partenariat et d’investissement se renforcent et tissent des ramifications entre l’Algérie et les États -Unis. Dans ce contexte précis, plusieurs chefs d’entreprises algériens -on cite une trentaine- se rendront en mars prochain en Amérique pour activer dans ce sens.

Le Road show sera organisé du 4 au 11 mars par le Conseil d’affaires Algéro-Américain (USABC) en collaboration avec les ambassades respectives des deux pays et le Forum des chefs d’entreprises.

La mission d’affaires, axée sur l’agriculture et la construction, comprend deux étapes en Californie et au Nevada, a indiqué Smail Chikhoune président d’USABC.

« Le choix de ces deux secteurs a été motivé par les  besoins du marché local algérien ainsi que par les orientations du gouvernement en matière de développement économique », a-t-il expliqué.

En Californie, l’USABC prévoit des rencontres avec des chefs d’entreprises américains et des visites de sites d’élevage bovin, d’arboriculture, de cultures céréalières et des unités de transformation de lait.

Le déplacement se poursuivra dans l’Etat du Nevada, où les opérateurs Algériens seront au rendez-vous avec l’un des plus grands salons de la construction au monde, Conexpo.

Durant le séjour dans l’État du Nevada, la délégation algérienne assistera à une conférence, « Algeria Day », qui sera organisée le 10 mars au niveau du centre d’exposition afin de faire connaître les opportunités d’affaires qui existent en Algérie dans le domaine de la construction.

Déjà, un projet de partenariat Algéro-Américain en cours d’exécution dans le domaine agricole dans la vallée de Dayet El-Bagra, commune de Brezina (Sud d’El-Bayadh), constitue une mutation dans le processus de développement local, augurant de perspectives prometteuses pour la région.

S’étendant sur une surface de 20.000 hectares dans la plaine fertile de Dayet El-Bagra, à une trentaine de kilomètres de la commune de Brezina, ce projet structurant, retenu dans le cadre de la concession agricole prévue par les pouvoirs publics pour booster l’investissement, porte sur la réalisation d’activités agricoles diverses.

Il s’agit, entre autres, de la réalisation d’une ferme-pilote d’élevage de près de 20.000 vaches laitières, en plus de la culture de la pomme de terre, des céréales et de cultures fourragères, selon le représentant du groupe Lachehab, Abdelhamid Bouarroudj.

Ce dernier fait état aussi de prévisions de réalisation d’une production laitière annuelle de 245 millions de litres, de 100.000 tonnes d’aliments de bétail, dont la luzerne.

Les perspectives de cet ambitieux projet prévoient également la réalisation de 10.000 tonnes de viandes rouges, bovine notamment, de 36.300 tonnes de pomme de terre, dont une récolte de semences, en plus de récoltes céréalières, a-t-il ajouté.

Un protocole d’accord portant sur un investissement de 250 à 300 millions de dollars (environ 25 à 30 milliards de DA), dans le domaine agricole a été signé tout récemment à Alger entre le groupe laitier Algérien privé Tifralait et le groupe agricole international Américain.

Aux termes de cet accord, les deux groupes vont créer une joint-venture pour la réalisation d’un méga projet agricole dans la wilaya d’Adrar (sud) s’étendant sur une superficie totale de 25.000 hectares (ha).

A.D

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact

chouaky@lakoom-info.com contact@lakoom-info.com
Copyright © 2016 . All Rights Reserved. Designed by Rifinia.com .