Lakoom-info
afasm-31-12-2016

L’Association Franco-Algérienne pour une Santé Meilleure – AFASM – Visées et objectifs

L’Association Franco-Algérienne
pour une Santé Meilleure – AFASM – Visées et objectifs

Par Fayçal Charif

Un nouveau né a ouvert les yeux ce jeudi 29 décembre 2016 à Rennes. Il est beau et surtout en bonne santé. Bien entouré par un corps médical et par des protecteurs venus de tout bords pour le dorloter, il ne peut qu’être en bonne santé. Ce bébé qui a quelques heures se prénomme « L’Association Franco-Algérienne pour une Santé Meilleure » AFASM. Longue vie !!!
L’assemblé constitutive de l’association a eu lieu donc ce jeudi en présence des membres fondateurs et des premiers adhérents. La rencontre qui a été studieuse et riche en échanges a débouché sur le lancement officiel de l’association et la mise en place de l’équipe dirigeante et des responsables des différents pôles. Dans la foulée, le Dr Senhadji Fathia, initiatrice du projet a été élue en tant que Présidente.

L’Association est mise sur rails et sera bientôt d’actualité, tant son approche et ses missions sont importantes et nécessaires. Ce projet, porté par des algériens résidants en France, qui même éparpillées ici et là, ont pu se trouver le temps et le plaisir de lancer cette belle action humanitaire.

En effet, ce projet associatif est à vocation humanitaire et l’association est régie par la loi française

de 1901, c’est-à-dire que c’est une association à but non lucratif et apolitique.
La présidente s’explique : « L’AFASM compte être présente sur le territoire français et algérien, avec une vision future de bénéficier et glaner un enrichissement mondial… ». Et de poursuivre « elle se veut et s’entend collaboratrice, elle assurera donc son affiliation aux différentes instances et organisations de santé et de prévention déjà existantes pour l’obtention d’une meilleure expertise de groupe ».
La composante de l’association en dit long sur les visées et les objectifs. « Elle se verra définie par la pluralité de ses membres avec des expertises, connaissances, expériences aussi enrichissantes les unes que les autres ». S’agissant de santé, il est évident que le groupe comprend dans ses rangs des médecins, des professeurs, des chercheurs dans toutes les spécialités du monde de la santé.
Mais quel rôle prétend jouer cette nouvelle association ? Le Dr Senhadji Fathia, ne peut pas être plus clair et plus clairvoyant « On aura un rôle préventif, sensibilisateur, actif ainsi que formateur ».

Elle détaille le lexique : « Préventif : sur l’éducation à la santé ainsi que l’apport d’information aux populations sur le domaine de la diabétologie, (Pathologie très fréquente dans le monde), mais pas seulement, la multiplicité de ses membres, garant de l’AFASM à pallier plusieurs bretelles de la santé. Ce rôle préventif encouragera l’implication des populations ».

Et qu’en est-il du rôle sensibilisateur ? La présidente l’explique en deux mots : « …par l’apport   d’informations aux populations dépourvues de ces messages sur un niveau médical et   paramédical ». Pour le rôle actif , les dispositifs mis en place seront basés sur le territoire Français et  Algérien. «…par exemple des activités – en collaboration avec le médical, le paramédical et les autorités compétentes – établis pour conclure et parachever les deux premiers rôles à savoir la prévention et la sensibilisation. Ces actions seront fortes en propositions (randonnées, séances de relaxation…) dans un objectif de redynamisation de l’appui social par des soutiens psychologiques individuel et en groupe lors des manifestations proposées par l’association ». Enfin, pour le rôle formateur , c’est « assurer l’organisation des actions et la formations des animateurs », dira la présidente.

Les objectifs sont déjà tracés par les membre de l’association et ils ne sont pas des moindres. La présidente les énonce avec une terminologie de médecin. «…c’est la promotion d’un comportement favorable à une santé meilleure, la réduction des facteurs de mortalité ou de contraction de maladies évitables, de la promotion de l’éducation en santé qui en sera le cœur de métier de ce groupement ». Elle ajoute : « c’est également l’accompagnement psychologique des patients atteints de maladies chroniques, cardiovasculaires et de maladies graves entretenues par un arsenal thérapeutique lourd ».
La présidente et son équipe n’oublient pas la communication au sens large du mot : «  Nous n’omettrons pas les faveurs et l’installation d’une base solide pour la communication entre l’association, les populations ainsi que tous les bénévoles et nouveaux partenaires ».

F.C

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact

chouaky@lakoom-info.com contact@lakoom-info.com

Newsletter