Lakoom-info
Banane 14 06 2017

La … banane des gens heureux

La … banane des gens heureux

 Par : M. AZZEDE

 À défaut de pouvoir manger une banane en ce mois du Ramadhan, on risque en toute simplicité de glisser sur sa peau et de se retrouver avec quelques fractures par-ci, par-là. On dirait que la banane veut se venger sur ces ogres sans foi ni loi qui tentent de plumer le gros des consommateurs aux portefeuilles les moins garnis. Mais, que voulez-vous..

La tentation est des plus fortes en ces jours de jeûne qui tournent autour de quinze heures sur vingt-quatre. Longues, longues, longues sont les journées qui passent et repassent en laissant des traces tous azimuts en cette période de début des grosses chaleurs que seul le bord de l’eau peut atténuer après el f’tor. Pas facile la vie face à certains commerçants qui se croient tout permis car les services du contrôle des prix sont dépassés par la spéculation qui bat le plein sur le panier de la ménagère. La preuve? Voilà ce que rapporte notre confrère électronique TSA.

« Les prix de la banane sont repartis à la hausse. Ce mercredi, le kilogramme se vendait pas moins de 450 DA à Alger. « Nous l’avons acheté à 380 DA le kilogramme au marché de gros », jure un marchand de fruits et légumes du centre-ville de la capitale.

« Selon un importateur de fruits et légumes, c’est la spéculation, pratiquée par certains « opérateurs », qui est à l’origine de cette augmentation des prix de la banane. « C’est la spéculation qui a fait que le prix du kilogramme (de la banane) a atteint les 380 DA au marché de gros. Malgré l’octroi des licences le prix reste élevé », déplore-t-il ».

Finalement, qui risque de glisser, le vendeur ou l’acheteur?

A.M

 

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact

chouaky@lakoom-info.com contact@lakoom-info.com
Copyright © 2016 . All Rights Reserved. Designed by Rifinia.com .